La santé connectée : Une (r)évolution en marche !

La eSanté possède un champ d’application vaste. Ses enjeux sont multidisciplinaires de santé publique, de développement économique, d’aménagement du territoire et de développement durable.

e-santeLa eSanté induit de nombreux changements : le lieu de la prise en charge (hors hôpital), le territoire : d’un secteur sanitaire à l’autre, d’une région à une autre, d’un pays à un autre, la fréquence des échanges entre professionnels et patients (vers une possible permanence de cette relation), les compétences médicales sollicitées et les coopérations obligées, la prise en charge économique : qui paie ? Qui perçoit ? Pour quels services ? Et bien sûr les impacts juridiques et organisationnels.

La eSanté offre de nombreux atouts : améliorer la qualité de la prise en charge médicale des patients, assurer une meilleure continuité des soins, dépenser mieux, développer l’activité économique, éviter des déplacements inutiles, …. Pour les bénéficiaires du système de soins, les services de la eSanté apportent un confort accru, une possibilité de prise en charge à leur domicile et une meilleure qualité de prestations associée à une coordination renforcée des intervenants sanitaires et sociaux. Pour les professionnels de santé, elle est synonyme de coopérations facilitées, d’accès optimisé à l’information de référence, de meilleure coordination dans le suivi du parcours du patient, de moindres déplacements ou de formation médicale continue personnalisée.

L’existence de la eSanté est déjà réelle et son développement inéluctable. Les industries spécialisées sont prêtes pour un véritable déploiement à grande échelle.

Cependant, plusieurs constats font l’unanimité des acteurs de la eSanté (réunis depuis 1997 par le CATEL) : d’une part un manque de vision globale actualisée et qualifiée des acteurs, projets, offres, d’autre part un manque de concertation et de mutualisation entre les multiples intervenants du domaine, enfin de nombreuses expérimentations, aux impacts socio-économiques positifs, mais encore peu de pérennisation.

Les multiples facteurs de réussite ne sont pas toujours réunis, à savoir:
• Des infrastructures haut-débit adéquats, des équipements matériels et logiciels ;
• Des services de eSanté adaptés aux besoins, faciles à utiliser, avec des usages évalués ;
• Des activités de sensibilisation/formation pour une culture du changement, de projet ;
• Davantage de coordination/mutualisation d’actions collectives ;
• La définition de modèles organisationnels, économiques ;
• La prise en compte des aspects réglementaires, normatifs (standards), éthiques, juridiques et déontologiques.

Ces constats et ces besoins sont connus.

L’année 2015 représente un vrai tournant. D’une part, parce qu’il y a une vraie prise de conscience de la part des politiques des atouts évidents du numérique dans le secteur de la santé et du social, dans un contexte de pénurie de l’offre de services dans certains domaines, et d’autre part, du fait de la croissance exponentielle de la demande liée au vieillissement et au poids des pathologies chroniques.
Avec la loi et son décret d’application, un cadre légal a été posé pour les actes de télémédecine et le modèle économique pour le secteur se dessine progressivement de façon plus claire.
L’appropriation des outils de télémédecine, par les professionnels comme par les citoyens et les institutions, passe par de vrais changements dans les pratiques et les modes de décision. Cela implique notamment l’apprentissage de la co-décision, avec des implications importantes sur les plans organisationnel, économique mais aussi juridique.

C’est la mission d’une structure comme le CATEL de contribuer à ces changements en :

1. Accompagnant les acteurs de la eSanté pour apporter son expertise (via des prestations de conseil technique, juridique, économique, organisationnelle et d’assistance à maitrise d’ouvrage), afin de favoriser le développement de leur projet et leur pérennisation.

2. Permettant aux acteurs de se rencontrer, d’échanger leur expériences et de monter des projets collaboratifs ;

3. Collectant et diffusant l’information sur les acteurs, projets, offres, services, bases de connaissances, existants dans ce domaine, notamment à travers sa veille experte quotidienne ;

Intervenant : Pierre Traineau

Directeur général du CATEL, dont il est le co-fondateur

Pierre Traineau intervient dans le domaine de la Télésanté depuis 1997. Il a participé à l’émergence, le pilotage et la définition d’orientations stratégiques d’environ une cinquantaine de projets de télésanté. Il assure la coordination, l’animation des actions collectives pour le développement de la télésanté menées par le CATEL depuis sa création sur les 3 métiers du CATEL : organisation de lieux d’échanges d’expériences, veille et prospective, accompagnement.

Le jeudi 9 avril : inscription

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s